Les belles rencontres de Brume Orpin #1 Antonin Anzil

Mis à jour : oct. 15

Artiste sculpteur de papier, diplômé de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris en 2012, Antonin Anzil nous fait voyager dans des paysages délicats et poétiques.


Ses décors monochromes ont en commun avec l'univers de Brume Orpin, l’exigence minimaliste et la poursuite des détails qui font la différence. Ces œuvres au touché si singulier, proche de la dentelle s'apparentent à des tapisseries modernes dont on ornerait bien tout notre intérieur. C'est pour cette finesse et ce goût du « juste » que nous parlons parfum avec Antonin aujourd’hui. Et si son œuvre trouvait avec nous, une nouvelle forme d'expression, celle de l’odeur.


L'imaginaire que convie votre œuvre invite au voyage. 

Quelle lecture aimez-vous que l'on fasse de vos réalisations ?

La lecture de mon travail est très libre. C’est justement pour cette raison que pendant longtemps, beaucoup de mes pièces n’ont pas eu de titre. Si elles en ont aujourd’hui, ca reste le plus ouvert possible même un peu abstrait. J’aime l’idée que chacun puisse se projeter dans le motif et y voir ce qu’il souhaite en laissant vagabonder son imaginaire. De l’infiniment grand à l’infiniment petit. Un paysage vu du ciel, un microscopique biotop ou encore une pure abstraction. 


Comment trouvez-vous l’inspiration de vos nouvelles séries ?  Mon inspiration est multiple et très variée, elle vient le plus souvent en travaillant : une forme, un motif, un mouvement menant à une nouvelle idée. Tout peut être source d’inspiration potentielle, les formes organiques de la nature bien sûr mais aussi le design, l’artisanat d’art ou l’architecture contemporaine. À quel moment de la journée créez-vous le plus et pourquoi?   Je n’ai vraiment pas de règles là-dessus, on a le droit de sauter une question ? Nous parlons Parfum, que pourrait-il apporter à votre univers ?  J’aime beaucoup l’idée d’associer une histoire olfactive à mon travail. Encore plus que le visuel, le parfum décuple l’imaginaire. Il nous touche sans retenue. Il a cette force, en une seconde, de nous faire voyager dans un lieu, dans un souvenir.  Dernièrement, j’ai réalisé mes propres teintures naturelles pour obtenir des papiers colorés, notamment avec des épices et des plantes. C’est une première dimension olfactive, mais avec le papier que j’utilise pour mes bas reliefs, le velin d’Arches, très proche du papier des touches à parfum, il est possible d’envisager l’imprégnation de compositions plus complexes. Imaginons quelque chose ensemble!? Partagez-nous votre meilleur souvenir parfumé. Mes meilleurs souvenirs parfumés sont je crois, tous liés aux lieux qui me sont chers. Une maison et un jardin à la campagne, ma maison de famille au bord de la mer. L’odeur en est l’identité.  Découvrez son oeuvre: https://www.antoninanzil.com/ @antonin_anzil

Crédits photos ©Nathalie Baetens ©Antonin Anzil

#rencontre #talent #savoirfaire #art #paper #creation #parfum #fragrance #bespoke #surmesure #marketing #business #communication #entrepreneur #france #paris #instagood #branding #design #madeinfrance #lifestyle #startup #success #picoftheday #inspiration #instagram #travel #photography #artist #web #entrepreneurship #withinBO

TheOcO SAS

Signature Olfactive Pour Hotels Et Marques | Brume Orpin

Contact Commercial

jcc@brume-orpin.com

© 2023 by Brume Orpin © Graphic Chart Bonsoir Madam

©  Photos Credits  TCC / © Video Matcha Prod pour BO

  • YouTube
  • Instagram - Brume & Orpin - Parfum
  • LinkedIn - Brume & Orpin - Parfum
  • Facebook - B&O - Parfum Sur Mesure