Les belles rencontres de Brume Orpin #4 Pierre Robinet


Basé à Singapour depuis plusieurs années, Pierre Robinet, Senior Partner chez Ogilvy Consulting Asie, a décidé de s’engager en faveur de l’Intelligence Artificielle fin 2017 avec Live with AI. Figure de proue des talks concernant l’intelligence artificielle, il a notamment publié un rapport destiné à stimuler le débat autour de l’IA et à encourager les actions qui permettront à chacun de mieux vivre avec cette technologie: l’IA dans le travail, l’IA dans la santé et l’IA dans la société. Son univers quasi-diamétralement opposé au nôtre, suscite notre curiosité…


Nous qui sommes éperdument attachés au sens, à l’olfaction, aux belles rencontres, aux savoir-faire traditionnels, à une industrie du parfum pas toujours à la page…comment imaginer un pont entre nos univers ?! Une conversation amicale démarrée sur la plage du Touquet en 2018 continue avec vous ci-après.


Au quotidien, vous anticipez comment sera le monde de demain avec l’Intelligence artificielle. Quel parallèle feriez-vous entre nos deux métiers ?

L’intelligence artificielle est déjà entièrement partie prenante de nos vies, et sans que nous en soyons parfois conscients, pleinement intégrée dans la majorité des outils que nous utilisons quotidiennement, parfois plusieurs heures par jour. J’aime à penser qu’une IA puisse avoir un métier car nous pouvons imaginer un monde dans lequel certaines tâches puissent entièrement être opérées par l’IA. Pour autant, un métier est constitué d’une multitude de tâches et c’est ce qui en fait son caractère unique. Je suis intimement convaincu que nous allons de plus en plus collaborer avec la machine afin d’être « augmentés » et plus performants. Certaines tâches seront remplacées par la machine, d’autres seront toujours dans les mains de l’homme et la plupart seront partagées. Et je crois ainsi pouvoir dire que l’homme aura un métier, les intelligences l’aideront à être performant dans ce métier, l’inverse est moins certain 😊


Compte tenu de la palette de matières premières qui s’offre à nous en création, pensez-vous que l’IA puisse accélérer nos recherches et assister nos parfumeurs (provenance, moyen d’extraction, qualité, réponse ajustée à un cahier des charges) ?

Les parfumeurs ont accès à une palette de matières pour nous émerveiller. Les IA ont accès à une palette de données pour nous épauler dans notre quotidien et nous aider à découvrir certains « modèles » ou « combinaisons » que nous ne pourrions réellement concevoir sans leur aide. L’IA devrait donc très vite nous surprendre dans sa capacité à anticiper les tendances des consommateurs et découvrir les fragrances de demain. Certaines sociétés identifient déjà les plantes, ingrédients qui font la tendance « screenant » les réseaux sociaux et permettent aux acteurs de la grande distribution de développer de nouveaux produits (the, smoothies, etc…). L’IA devrait aussi bien entendu permettre à la robotique de se préciser et d’extraire des essences de parfum de façon inégalée, et permet déjà d’optimiser les chaines de production et d’assurer une qualité qui sera demain une nouvelle commodité.


Si vous deviez accélérer l’intégration de l’IA dans l’industrie du parfum, quelle serait votre première action?

Étant passionné par les études consommateurs, j’irai sans aucun doute chercher a accéder à de nouveaux signaux me permettant de mieux comprendre l’évolution de leurs sens olfactif, et trouver cette petite « note » qui saura faire la différence.


Comment imaginer ensemble, à l’heure du COVID 19, une découverte olfactive optimisée grâce à l’IA ?

L’un des symptômes assez reconnus du COVID19 est la perte d’odorat chez certains patients, ce qui me parait assez effrayant, nos sens étant ce que nous avons de plus précieux chez l’homme et une façon de nous distinguer de la machine. Et bien que certaines IA permettent de voir ou même de sentir, elles ne le font pas de la même façon que l’homme et nous devons préserver ces sens qui nous rendent uniques. J’aurai donc tendance à espérer que nous puissions rapidement entrainer des IA à comprendre ces raisons qui affectent nos sens, pour trouver de meilleurs moyens de les protéger, et qui sait de mieux les développer. N’oublions pas que notre odorat est notre sens qui a le plus de mémoire, et il est pourtant celui que nous ne considérons jamais assez et que nous mettons trop souvent de côté.



Plus personnellement, partagez-nous votre meilleur souvenir parfumé.

Souffrant personnellement depuis de longues années de sinusites chroniques je fais malheureusement parti de ces gens qui n’ont pas cette chance de se faire transporter par les odeurs. Et pourtant, le retour au bord de la mer dans le nord de la France, et l’odeur des embruns, de la mer, du sable et de ce vent du nord constituent sans aucun doutes mes meilleurs souvenirs parfumés.


Découvrez en plus sur l'intelligence artificielle : http://livewithai.org/


________________________________________________________________________________________________________ Photo credits corporate ©Ogilvy Photo credits Le Touquet ©tcc

________________________________________________________________________________________________________

#brumeorpin #rencontre #talent #Intelligenceartificielle #pierrerobinet #livewithAI #parfum #fragrance #bespoke #surmesure #marketing #business #communication #france #paris #instagood #branding #customerexperience #lifestyle #startup #success #inspiration #instagram #web #entrepreneurship #essaisparfumes #scentedstories #brumeorpin #withinBO #lesbellesrencontresbo

TheOcO SAS

Signature Olfactive Pour Hotels Et Marques | Brume Orpin

Contact Commercial

jcc@brume-orpin.com

© 2023 by Brume Orpin © Graphic Chart Bonsoir Madam

©  Photos Credits  TCC / © Video Matcha Prod pour BO

  • YouTube
  • Instagram - Brume & Orpin - Parfum
  • LinkedIn - Brume & Orpin - Parfum
  • Facebook - B&O - Parfum Sur Mesure